Protection des travailleurs non salariés - contrat prévoyance TNS - MBA Mutuelle

Nouveauté !

Prévoyance: êtes-vous bien protégé ?

Prévoyance travailleur non salarié

La prévoyance, il faut y penser, même s’il est tentant de ne pas s’en préoccuper, et d’ignorer les risques auxquels nous faisons tous face au quotidien. Le problème, c’est que chacun peut malheureusement être touché par une maladie ou un accident !

 

L’objectif de la prévoyance, c’est justement de vous protéger des conséquences de tels événements, ainsi que votre famille. Elle prévoit trois volets d’indemnisation (l’incapacité temporaire de travail, l’invalidité permanente et le décès), destinés à vous garantir le maintien d’un certain niveau de ressources en cas d’accident de la vie.

 

Mais le montant de vos indemnisations, ainsi que les situations qu’elles couvrent, varient bien entendu en fonction de votre niveau de protection. Êtes-vous suffisamment protégé par la prévoyance santé ?

 

L’Assurance Maladie, des garanties de prévoyance insuffisantes

Dans le cadre de la prévoyance, la Sécurité Sociale prévoit en premier lieu le versement d’une indemnisation en cas de décès, invalidité ou incapacité de travail entraînant une perte de revenu. Il peut s’agit d’indemnités journalières, du versement d’un capital, ou encore de prestations de soin. Mais la couverture prévoyance de l’Assurance Maladie est, dans la majorité des cas, insuffisante pour combler l’intégralité de la perte de revenu subie par un assuré.

 

Seule solution pour être efficacement protégé des coups durs : souscrire à un contrat de prévoyance individuel.

 

Les contrats individuels de prévoyance

Ces contrats peuvent être délivrés par plusieurs types d’organismes : mutuelle, compagnie d’assurance ou institution de prévoyance. Pour y souscrire, vous devez être âgé de 18 ans au minimum. Les risques d’invalidité et décès devenant logiquement plus importants avec l’âge, les organismes fixent également un âge limite de souscription, généralement situé autour des 65 ans.

 

La prévoyance individuelle complète l’indemnisation fournie par le régime de base. Elle vous permet ainsi d’être certain de conserver des ressources suffisantes pour vivre décemment si vous n’êtes plus en état de travailler, et de ne pas laisser votre famille dans le besoin en cas de décès.

 

Êtes-vous couvert par un contrat de prévoyance ?

Si l’ANI oblige les employeurs du privé à fournir une mutuelle santé d’entreprise à leurs salariés, cet accord n’élargit pas cette obligation à la prévoyance. Seuls les cadres et ingénieurs concernés par les articles 4 et 4bis de la CCN de 1947 bénéficient obligatoirement d’un régime de prévoyance mis en place par leur employeur.

 

Si vous faites partie d’une autre catégorie de salarié, renseignez-vous : en fonction de votre convention collective, il est possible qu’une prévoyance collective soit en place dans votre entreprise. Mais cette situation est plutôt rare. Dans la plupart des cas, chaque salarié doit souscrire individuellement à un contrat de prévoyance. Il en va de même pour les travailleurs non salariés (TNS), qui ne sont couverts par défaut que par le régime de base.

 

A noter qu’en cas d’emprunt immobilier, les établissements bancaires exigent forcément la souscription d’un contrat d’assurance prévoyance, destiné à garantir le remboursement complet du crédit.

 

Choisir un contrat de prévoyance adapté

Vous n’êtes pas couvert par un contrat de prévoyance individuel et vous souhaitez y souscrire ? Une étude précise de votre situation s’impose afin de faire les bons choix. Même s’il s’agit d’un point important, ne vous focalisez pas uniquement sur le prix !

 

Pour bénéficier d’une indemnisation suffisante et adaptée à vos besoins si la situation l’exige, tenez compte de plusieurs points primordiaux :

  • Votre niveau de revenu actuel
  • Le montant des différentes indemnisations, en fonction des situations
  • Les risques auxquels vous êtes exposé dans le cadre de votre activité
  • La composition de votre famille
  • Les revenus perçus par votre conjoint(e)
  • Les conditions de versement de l’indemnisation (forfaitaire ou journalière)
  • La durée de couverture du contrat (vérifiez notamment l’absence de résiliation automatique lors du départ à la retraite)
  • Les motifs d’invalidité pouvant être exclus de la garantie…

Grâce à des garanties de prévoyance sur-mesure, vous serez parfaitement protégé face aux aléas que la vie peut nous réserver. A la clef, un maximum de sérénité pour vous et votre famille !