TNS : comment bien choisir votre mutuelle ?

Mon espace perso

TNS : comment bien choisir votre mutuelle ?

18 oct. 2018

TNS : comment bien choisir votre mutuelle ?

TNS : comment bien choisir votre mutuelle ?

 

Vous êtes travailleur non salarié (TNS) ? Pour profiter au maximum de la liberté et des avantages qu’offre le statut d’indépendant, il est important de bien vous protéger. Cela passe par le choix d’une bonne complémentaire santé, ainsi que d’une solution de prévoyance efficace et adaptée à vos besoins.

 

Mais quels sont les atouts à privilégier pour choisir votre mutuelle santé ? Nous faisons le point.

 

Quels sont vos besoins de remboursement les plus importants ?

 

Pour un travailleur non salarié comme pour toute personne, le premier élément à prendre en compte est bien entendu l’étendue des garanties proposées par chaque mutuelle. Portez-vous des lunettes ? Avez-vous des problèmes dentaires ? Êtes-vous équipé d’un appareil auditif ? Des questions à vous poser, afin de pouvoir négocier de bonnes garanties dans ces secteurs qui génèrent des dépenses importantes et peu remboursées par l’Assurance Maladie.

 

Veillez aussi à bénéficier du remboursement des dépassements d’honoraires (notamment en cas d’hospitalisation). Et comme la vie d’indépendant est souvent prenante et faite d’horaires incertains, la présence d’une application mobile vous permettant de gérer en temps réel vos remboursements sera un avantage décisif !

 

Et pour votre conjoint collaborateur ?

 

Votre conjoint(e) vous apporte une aide régulière dans votre activité, sans percevoir de salaire ? Son statut est alors celui de « conjoint collaborateur ». Ne négligez surtout pas sa couverture santé !

 

Vous pouvez tout d’abord vous tourner vers les contrats de complémentaire santé TNS intégrant le conjoint collaborateur. Mais si, en fonction de vos besoins, les garanties s’avèrent insuffisantes, vous pouvez souscrire à un contrat familial, à titre professionnel (mutuelle d’entreprise) ou personnel. Votre conjoint collaborateur peut également opter pour un contrat individuel.

 

La prévoyance, une protection indispensable pour un TNS

 

En tant que travailleur non salarié, vous êtes souvent la pierre angulaire de votre entreprise. Si vous êtes indépendant, vos revenus reposent même entièrement sur votre personne ! Autant dire qu’en cas d’arrêt de travail prolongé ou d’accident de la vie, les conséquences peuvent être désastreuses pour votre famille et votre entreprise. Voilà pourquoi de nombreux TNS rechignent à s’arrêter lorsque leur santé le nécessite.

 

Votre mutuelle prévoyance doit donc, en premier lieu, vous permettre de prendre des arrêts de travail sans subir de perte de salaire, grâce au versement d’indemnités journalières adaptées au niveau moyen de vos revenus. Elle doit d’autre part vous garantir :

  • La perception d’une rente d’invalidité, si votre état de santé vous empêche de reprendre votre activité
  • Le versement d’un capital en cas de perte totale et irréversible d’autonomie
  • L’octroi d’un capital à votre ou vos bénéficiaire(s), si jamais vous veniez à décéder

 

La Loi Madelin, un avantage fiscal pour les TNS

 

Enfin, ne passez surtout pas à côté de l’avantage fiscal apporté par la Loi Madelin. Destinée aux TNS non agricoles (en activité ou bénéficiant d’une pension de retraite) et à leurs conjoints collaborateurs, elle leur permet de déduire de leur bénéfice imposable les cotisations versées au titre de leur complémentaire santé. Les cotisations liées aux contrats de prévoyance peuvent également être déduites : renseignez-vous avant de souscrire à un contrat de prévoyance !

 

Notre conseil : profitez de l’économie généré par la Loi Madelin pour cotiser à des protections supplémentaires : épargne retraite, surcomplémentaire santé, assurances…

Navigation