MBA Mutuelle vous donne les astuces pour économiser de l'énergie et faire baisser votre facture

A+
A-
Réinitialiser
Pensez à baisser le chauffage, vous ferez des économies !

Sobriété : comment économiser l’énergie chez soi ?

Cet hiver, l’heure est aux économies d’énergie. Face à la hausse des prix et à un risque de crise, les Français font davantage attention à leur consommation d’électricité, de gaz et de fioul. Mais il est parfois difficile de bien identifier les postes les plus énergivores dans son foyer et de savoir comment réagir.

L’objectif de ce dossier est donc de présenter les sources de dépenses et de lister des actions concrètes, réalisables au quotidien, qui ne nécessitent pas de gros investissements, mais qui n’en demeurent pas moins efficaces.

 

De petits gestes essentiels

La société dans son ensemble est invitée à la sobriété pour faire baisser les dépenses d’énergies. « Les écogestes que chacun peut faire pour participer à cet effort sont essentiels et ce pour plusieurs raisons, explique Florence Clément, coordinatrice de l’information grand public de l’Agence de la transition écologique (Ademe). La première est que la France doit continuer à baisser ses émissions de gaz à effet de serre comme elle s’y est engagée en signant l’accord de Paris sur le climat en 2015 ». Or, lorsque l’on fait fonctionner sa chaudière au fioul ou au gaz par exemple, on produit du CO2 qui est un gaz à effet de serre. « La seconde raison est liée au contexte énergétique difficile de cet hiver, poursuit Florence Clément. Les prix de l’énergie sont en hausse et nous faisons face à une situation tendue concernant le gaz et l’électricité. Appliquer les astuces pour réduire sa consommation est donc important tant au niveau économique qu’écologique ».

 

Des aides pour rénover son logement

Pour aller plus loin dans les économies d’énergie et avoir un logement bien isolé, de nombreuses aides existent. Mais il est parfois difficile de s’y retrouver au milieu de toutes les offres et de tous les dossiers à remplir. Pour vous aider, le service public France Rénov’, avec ses 450 Espaces conseils répartis sur le territoire, propose un accompagnement gratuit. Des conseillers indépendants y réalisent un diagnostic de votre logement, répondent à vos questions et vous proposent des solutions.

 

Pensez à l’étiquette énergie

Vous envisagez de changer votre réfrigérateur, ou encore d’acheter un téléviseur, vous pouvez vous fier à l’étiquette énergie affichée en magasin. Celle-ci permet, en un coup d’œil, de repérer les appareils les moins énergivores grâce à un classement sur une échelle de A à G (nouvelle étiquette, pour les réfrigérateurs, congélateurs, caves à vin, lave-linge, lave-vaisselle, téléviseurs, écrans et ampoules) ou de A+++ à D (ancienne étiquette, pour les autres appareils). Choisir un lave-linge d’une classe supérieure permet par exemple de réaliser 12 à 13 % d’économie d’énergie (15 à 20 % pour un téléviseur).

 

Ecowatt : la météo  de l’électricité

Connaître le niveau de consommation d’électricité en France en temps réel, c’est ce que propose le service Ecowatt. L’objectif est que tout un chacun puisse identifier les heures de pic de consommation, qui se produisent en hiver lors des vagues de froid notamment, afin d’adapter sa consommation. Les particuliers peuvent par exemple lancer une machine à laver en dehors des périodes de forte consommation (entre 8 heures et 13 heures et entre 18 heures et 20 heures) afin de réduire les tensions d’approvisionnement. Il est aussi possible d’être averti en cas de risque de coupure en s’inscrivant à « l’alerte vigilance ».

 

Et si baisser la température était bénéfique pour le sommeil ?

Pour faire des économies, il est recommandé de respecter une consigne de température de 19°C dans les pièces à vivre et de deux degrés de moins (17 °C) dans les chambres. Si cette mesure est bénéfique pour le portefeuille, elle l’est aussi pour la qualité du sommeil. Les experts de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) conseillent en effet de se coucher dans une pièce fraîche, entre 16 °C et 18 °C. Une température plus élevée peut gêner la respiration, perturber la baisse de la température du corps – phénomène nécessaire à l’endormissement – ainsi que la structure du sommeil.