Faites le bon choix de mutuelle santé entreprise pour vos salariés - MBA le blog

Nouveauté !

Bien choisir votre mutuelle d’entreprise

 

 

Pensez à vos salariés : choisissez la bonne mutuelle d’entreprise !

 

Vous êtes chef d’entreprise dans le secteur privé ? Depuis le 1er janvier 2016, vous devez alors fournir à vos salariés une mutuelle santé d’entreprise. Une mutuelle qui doit être soigneusement négociée, puis renégociée si besoin, afin de coller en permanence aux besoins de vos employés.

 

Garanties facultatives, niveau des remboursements, tarif à la charge du salarié, part revenant à l’entreprise : de nombreux points sont à prendre en compte afin de satisfaire tout le monde ! Avant de choisir votre contrat, il est donc important de bien connaître le fonctionnement de la mutuelle d’entreprise.

 

 

Les éléments à analyser pour le choix de votre mutuelle

 

Tout chef d’entreprise dispose du libre choix de la mutuelle qu’il souhaite proposer à ses salariés (toutefois, en respectant à minima le cahier des charges défini par la Convention Collective (CCN). Les salariés disposent, quant à eux, du choix de la formule la plus adaptée à leurs besoins : chaque contrat prévoit une formule de base, ainsi que des formules optionnelles intégrant des protections facultatives.

La complémentaire santé d’entreprise doit concerner l’ensemble des salariés, ainsi que leurs ayant-droits si nécessaire. Cependant, des contrats différents peuvent être mis en place pour les différentes catégories de salariés : cadres, non cadres…

 

 

Les garanties minimales de la mutuelle d’entreprise

 

En tant qu’employeur, vous êtes soumis à plusieurs obligations concernant la mutuelle d’entreprise. Les premières concernent le panier de soins. Il s’agit des garanties minimales, qui doivent couvrir :

 

  • La totalité du ticket modérateur
  • Le forfait journalier hospitalier
  • Les frais dentaires (125 % des frais de soins dentaires prothétiques et des soins d'orthopédie dentofaciale)
  • Les frais d’optique

 

De plus, vous devez vous acquitter de plusieurs autres obligations :

 

  • Informer efficacement vos salariés au sujet de la mutuelle d’entreprise
  • Financer au moins 50 % de leurs cotisations mensuelles
  • Collecter et conserver les justificatifs de dispense, pour les salariés ne souhaitant pas adhérer à la mutuelle d’entreprise
  • Assurer la portabilité des droits à l’assurance complémentaire obligatoire

 

 

Quelles garanties facultatives choisir ?

 

Pour définir les garanties facultatives à proposer dans les contrats, il convient de prendre en compte de nombreux éléments :

 

  • Moyenne d’âge de vos salariés
  • Niveau moyen de leurs salaires
  • Composition de leurs familles (conjoint, nombre d’enfants…)
  • Type d’activité réalisée dans le cadre de leurs fonctions (certains postes peuvent justifier l’ajout de remboursements de prises en charge liées à la vue, au dos, aux tendinites…)

 

En fonction de ces éléments, il vous sera possible de définir les garanties les plus pertinentes, et de renforcer leurs taux de remboursement si besoin : optique, dentaire, consultations, analyses, hospitalisation, invalidité, médecine douce, prime de naissance… Veillez également à informer vos salariés des exclusions de garantie. Elles concernent généralement certaines pathologies ciblées, ou encore les soins dispensés à l’étranger. Dans les faits les salariés apprécient une bonne garantie de base, l’option venant simplement renforcer le régime au cas par cas.

 

 

Le choix du prestataire : un point déterminant

 

Reste, bien entendu, à choisir le prestataire en charge de votre mutuelle d’entreprise. Au-delà de ses tarifs et des garanties prévues dans ses contrats, il doit également briller par l’efficacité de son service client.

Parmi les services pouvant déterminer votre choix, figurent notamment :

 

  • L’accès au réseau de soins pour limiter le reste à charge (RAC) en optique, dentaire et auditif, entre autres.
  • La disponibilité du service client, pour les assurés (en cas de questions et demandes de remboursements) comme pour votre entreprise
  • Le rapport qualité / prix des prestations proposées
  • L’absence de délai de carence en cas de prise en charge
  • L’utilisation du tiers payant
  • La possibilité, pour les assurés, de gérer leurs services et informations personnelles en ligne, sur un espace privé et sécurisé

 

Vous l’avez compris : la sélection de votre mutuelle d’entreprise ne doit pas être réalisée à la légère, car un mauvais choix provoquerait sans nul doute le mécontentement de vos salariés. Dans ce cas, une renégociation du contrat reste heureusement possible, de même qu’une résiliation. Leurs conditions (date, délai de préavis…) constituent d’ailleurs un point supplémentaire à analyser avant toute souscription.