Les symptômes et le diagnostic liés aux allergies. Comment détecter cette maladie.

Nouveauté !

Les allergies : symptômes et diagnostic

Les allergies provoquent souvent le mouchage

En cette période nous sommes nombreux à souffrir d’allergies, une maladie de plus en plus fréquente. Aujourd’hui, c’est moins de 2000 allergologues qui exercent actuellement en France et une personne sur 3 qui déclare souffrir d’allergie.

 

Rhume des foins, asthme, eczéma, réactions suite aux piqûres d’insectes mais aussi à certains aliments... les allergies sont multiples et ont des conséquences plus ou moins sévères. Ces allergies se soignent uniquement par un allergologue, qu’elles soient respiratoires, digestives ou cutanés. L’allergie peut débuter à tout âge. Un nouveau-né ou un très jeune enfant peut être allergique. Les symptômes peuvent apparaitre dès la naissance, mais peuvent également apparaitre plus tard, à l’âge adulte.

 

Les signes qui doivent alerter

Les allergies et les réactions sont variées. On peut penser à une allergie quand :

  • Le nez coule ou est bouché,
  • Les yeux sont rouges et sont irrités,
  • Lorsque des plaques rouges qui démangent apparaissent sur le visage,
  • Des troubles digestifs sont récurrents,
  • Une toux survient la nuit ou à l’effort,
  • Lorsque les symptômes comme la fatigue, la toux ou encore les démangeaisons reviennent chaque année à la même époque ou régulièrement dans certaines circonstances.

 

Comment détecter l’allergène ?

Il est nécessaire de passer une visité médicale. La consultation dure au minimum 30 minutes, en fonction du type de symptômes. La praticien procède ensuite à des tests cutanés, des tests de provocation orale, voir explorations fonctionnelles respiratoires (EFR), autrement dit des tests de souffle. Les tests cutanés consistent à déposer sur le bras du patient des extraits d’aliments, de pollens ou d’acariens, afin d’observer les réactions. Concernant les allergies à certains métaux ou à certains produits cosmétiques, le patient devra utiliser un patch et le garder 48h.

 

Suite à ces réactions, l’allergologue peut prescrire la suppression de certains aliments, ou bien conseiller de ne plus caresser son animal si l’allergie est due aux poils d’animaux ou encore éviter de sortir lorsqu’il y a certains pollens dans l’air.


L’allergie est une maladie complexe, qui, si elle n’est pas correctement soignée, peut évoluer et s’aggraver. Or, sept ans peuvent s’écouler entre les premières manifestations et son dépistage.

 

 

 

 

 

 

 

Comment devenir allergologue ?
Après six ans d’études de médecine, il faut suivre quatre années de spécialisation en allergologie. Un ORL, un pneumologue ou un pédiatre peut aussi avoir une activité d’allergologie après avoir suivi une formation complémentaire.

 

Le pollen est source d'allergies

Y a-t-il des bonnes pratiques ou astuces à connaître ?

Pas vraiment, car tout dépend de l’allergène identifié. S’il s’agit du pollen, le port de lunette vous protégera lors de vos promenades à l’extérieur. Certaines médecines douces peuvent également apaiser les troubles. L’application de vaseline sur la base de vos narines peut éviter les démangeaisons. Évitez de frotter vos yeux, car cela accentuerait l’irritation : passez plutôt un mouchoir humide pour vous soulager. Et bien sûr, lavez-vous régulièrement les mains ! Ce petit geste tellement simple, mais tellement efficace, vous facilitera la vie lors de ces mois que l’on vous souhaite le plus agréable possible. On garderait presque le masque chirurgical lors de nos promenades !

 

 

 

 

 

 

 

d’après Le Mutualiste, juin 2021.