Remboursement de frais dentaires avec reste à charge zéro depuis janvier 2020

Nouveauté !

Le reste à charge zéro pour les frais dentaires

Vos soins dentaires coûteux avec reste à charge 0 !

 

 

Ah, les frais dentaires… Si, grâce à votre mutuelle, quelques coups de roulette ou la pose d’un plombage ne font pas grand mal à votre portefeuille (à vos dents par contre, tout dépend…), les soins plus importants génèrent fréquemment un reste à charge plus ou moins important.

 

Heureusement, depuis le 1er janvier 2020, la réforme « 100 % Santé » prévoit la possibilité d’un reste à charge 0 pour les soins dentaires, et notamment pour la mise en place de prothèses dentaires fixes ou amovibles.

 

Mais comment est-ce possible ? Le reste à charge 0 inclut-il tous les types de soins dentaires ? Nous vous expliquons tout.

 

Un remboursement intégral de vos soins dentaires

 

Remboursement intégral de votre bridge ou couronne dentaire

Le dentaire fait partie des secteurs de santé générant le plus de reste à charge, avec l’optique et l’audition. Du coup, de nombreuses personnes renoncent à se soigner, car cela pèserait trop sur leur budget.

 

La réforme « 100 % Santé » a pour but de remédier à ce problème.

 

Pour le dentaire, elle concerne, en 2020, les prothèses de type couronne et bridge. Les dentiers seront quant à eux concernés en 2021. Pour une couronne, le reste à charge était, avant la réforme, de 150 € en moyenne (selon le matériau), contre environ 500 € pour un dentier en résine et 650 € pour un bridge en céramique.

 

Le principe de cette réforme : le remboursement de ces actes est effectué en intégralité par la Sécurité Sociale et votre mutuelle, grâce notamment à la fixation de tarifs plafonds.

 

Cependant, le reste à charge 0 ne couvre pas la totalité des soins.

 

Chaque personne peut en effet décider d’opter pour une prothèse dentaire plus onéreuse, pour des raisons de confort ou encore par choix esthétique.

 

Dans ce cas, elle ne choisira pas l’offre 100 % Santé et devra simplement accepter de payer le reste à charge engendré par ce surcoût.

 

Quelles personnes, quelles prothèses dentaires sont concernées ?

 

Remboursement intégral de votre prothèse dentaire

Cette réforme concerne tout le monde.

 

Pour pouvoir bénéficier du reste à charge 0, vous devez simplement respecter deux impératifs :

  • être affilié à un régime de Sécurité Sociale et à une complémentaire santé de type mutuelle,
  • opter pour un soin faisant partie du panier 100 % Santé, qui garantit un remboursement intégral.

 

La prise en charge d’une prothèse par le panier 100 % Santé dépend de plusieurs facteurs, tels que son matériau et la position de la dent concernée.

 

Pourquoi ? Car la réforme prévoit que toute dent « visible » doit pouvoir être remplacée par une prothèse garantissant une bonne qualité esthétique.

 

Les remboursements sont donc plus généreux pour une incisive qu’une molaire. Par exemple, les prothèses métalliques (pour toutes dents) et les prothèses céramo-métalliques (pour les dents de devant) entrent dans le cadre du reste à charge 0.

 

Si vous souhaitez privilégier un autre matériau, vos soins dentaires peuvent alors faire partie de deux autres catégories de soins :

  • Les soins aux tarifs maîtrisés, qui concernaient, avant la réforme, environ un soin prothétique sur quatre. Pas de reste à charge 0, mais les frais à payer restent plafonnés et modérés.
  • Les soins aux tarifs libres, fixés par les dentistes. Dans ce cas, il vous appartient de consulter vos organismes de santé, afin de connaître le niveau de remboursement dont vous bénéficierez.